Edito

Petit retour sur notre saison 2018-2019

Nous avons monté les 200 Motels de Frank Zappa pour la première fois en France, au Zénith de Strasbourg avec Musica puis à la Philharmonie de Paris ! Quelle équipe, quelle expérience ! Jusqu’au film qu’ont tiré Corentin Leconte et Philippe Béziat du spectacle dirigé par Léo Warynski à la tête d’un effectif impressionnant (Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Les percussions de Strasbourg, les Métaboles, les HeadShakers… et les huit solistes extraordinaires). On peut le revoir ici, on ne s’en lasse pas !

Nous avons accompagné le Lion d’argent décerné par la Biennale de Venise à Sebastian Rivas avec la reprise pour une unique représentation d’Aliados au Teatro Goldoni. Plus de cinq ans après sa création, le spectacle a toujours autant de force et son actualité est toujours là ! A revoir ici aussi !

Nous avons mené pendant des mois un travail avec les étudiants de l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs pour investir le Palais de la Porte Dorée. L’Envers du décor / Voix in situ : trois jours en février où se sont retrouvés plus de 10 000 visiteurs pour découvrir leurs installations et les interventions des chanteurs des Métaboles, les performances des Ballets confidentiels, la visite guidée du Palais sous la houlette d’Eric Houzelot !

Nous avons accompagné l’équipe de Constance Larrieu et Didier Girauldon pour la première étape du Point M, ce projet nourri d’entretiens menés avec les compositrices Betsy Jolas, Unsuk Chin, Noriko Baba, Juste Janulyte, Diana Soh, Sara Caneva… Un film est sorti de la résidence d’écriture à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, c’est passionnant !

A bientôt pour la suite…
Bon été.

Antoine Gindt

T&M-Paris

c/o La Gaîté Lyrique
3bis rue Papin F-75003 Paris
+33 1 53 01 52 81
T&M-Paris, association soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Ile-de-France)

Historique

T&M-Paris est une structure de création unique en France qui consacre depuis plus de 40 ans son activité au théâtre musical et lyrique contemporain.

Créé par Georges Aperghis en 1976, l’ATEM (Atelier Théâtre Et Musique) se consacre d’abord à la création des spectacles de son fondateur. Le compositeur associe musiciens, comédiens, auteurs, scénographes… pour mener sa recherche d’une expression nouvelle. Implanté à Bagnolet (Théâtre des Malassis), il y crée une vingtaine de spectacles, dont La Bouteille à la Mer (1976), Conversations (1985), Enumérations (1988) et Jojo (1990) sont parmi les plus remarquables.

En 1992, l’ATEM s’implante au Théâtre de Nanterre-AmandiersGeorges Aperghis est rejoint par Antoine Gindt. Parallèlement aux créations de Georges Aperghis (H, Sextuor, Tourbillons, Commentaires), les opéras et spectacles de Bernard Cavanna (La Confession impudique, mise en scène Daniel Martin), Heiner Goebbels (Ou bien le débarquement désastreux), Pascal Dusapin (To Be Sung, installation lumière de James Turrell)…,  y sont créés.

En 1997, Antoine Gindt succède à Georges Aperghis. L’ATEM devient T&M, reste associé au Théâtre des Amandiers jusqu’en 2001, et y crée de nombreux spectacles, dont les opéras de Franco Donatoni (Alfred, Alfred, mise en scène André Wilms), Heiner Goebbels (Max Black, Hashirigaki), Gérard Pesson (Forever Valley, mise en scène Frédéric Fisbach), Pascal Dusapin (Medeamaterial, mise en scène André Wilms), Michael Jarrell (Kassandra, mise en scène Christoph Marthaler), Salvatore Sciarrino (Lohengrin, mise en scène Ingrid von Wantoch Rekowski)…

En 2002, T&M s’installe à Paris et initie de nombreux partenariats, avec le Festival d’Automne, le Théâtre National de la Colline, l’Odéon-Théâtre de l’Europe avant d’être accueilli en résidence au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines/Scène nationale (de 2006 à 2015) et au Théâtre de Gennevilliers/CDNCC (de 2007 à 2016).

Plus d’une vingtaine de productions nouvelles voient le jour pendant cette période dans les mises en scènes d’André Wilms (Momo de Pascal Dusapin, 2002), Frédéric Fisbach (Kyrielle du Sentiment des choses de François Sarhan, 2003), Pascal Rambert (Philomela de James Dillon, 2004), Ludovic Lagarde (Massacre de Wolfgang Mitterer, 2008), Joël Pommerat (Thanks to my Eyes d’Oscar Bianchi, 2011) et d’Antoine Gindt (dont Medea de Pascal Dusapin, 2005, Kafka-Fragmente de György Kurtag, 2007, Ring Saga, 2011, Aliados de Sebastian Rivas, 2013 et Giordano Bruno de Francesco Filidei, 2015).

Depuis 2017, T&M-Paris est partenaire-résident de La Gaîté Lyrique où a été présenté Sandglasses de Juste Janulyte (2018) et est associé au Théâtre de Nîmes où a été créée une nouvelle production de La Passion selon Sade de Sylvano Bussotti (2017) puis repris Wanderer, post-scriptum (2018).

En 2018-2019, les productions de T&M-Paris ont été données au Festival Musica de Strasbourg (Zénith), à la Philharmonie de Paris (Grande Salle Pierre Boulez), à la Biennale de Venise (Teatro Goldoni), au Palais de la Porte Dorée…

L’équipe

Équipe permanente

Conseil d’administration

  • Président : Jean-Luc Poidevin
  • Trésorier : Jean-Stéphane Michaux
  • Secrétaire : Eric de Visscher
  • Membres associés :  Anne Goalard, Nicole Martin, Richard Dubelski

Site internet

  • rédaction : Antoine Gindt
  • conception graphique : Gg
  • réalisation : Jules Barbier

Partager...